LES SOUS-MARINS AU CINEMA


_ On aurait pu croire que les "films de sous-marins" étaient un sous-genre pour fanatiques. Mais en faisant quelques recherches - deux trois clics sur G suffisent - on se rend facilement compte de la richesse du sujet, qui s'adresse malgré tout à des fanatiques (dont je suis).
Voici, par ordre chronologique, un rapide aperçu des films que j'ai visionnés dans le cadre de mes recherches. En cliquant sur les affiches - sauf deux ou trois exceptions - vous aurez accès à Amazon si jamais vous voulez vous laissez tenter par l'aventure.
Des hommes sans femmes (Men Without Women - 1930)
de John Ford
Men without women est un muet fordien qui a tout d'un bon film de guerre. Embarquez pour la mer de Chine à bord d'un S13 pour suivre les déboires de l'équipage qui à la suite d'un accrochage se voit dans l'obligation d'évacuer par les tubes lance-torpilles : autant dire un cauchemar de sous-mariniers.
Plongée à l'aube (We dive at dawn - 1943)
de Anthony Asquith

Superbe scènes de grenadage à bord de ce Sea Tiger P61 britannique parti à la chasse au cuirassé allemand alors que l'équipage se préparait pour une semaine de repos. Aidé par des Allemands, le sous-m' de sa Majesté aura quelques difficultés pour mener sa mission. Et le spectateur quelques sueures froides de rigueur.
Requins d'acier (Crash Dive - 1943)
de Archi Mayo

Grenadage, filet anti-sous-marin et torpilles (10 lancées !), tout y passe à bord de ce requin d'acier tant et si bien que le film a reçu un Academy Award des meilleurs effets spéciaux (1943). Dans les coursives et sur les quais, on croise Anne Baxter, Tyron Power et Dana Andrews : nous avons à faire à du vrai cinéma.
Destination Tokyo (Destination Tokio - 1943)
de Delemer Daves

Le danger n'est plus allemand pour ce film, mais nippon. La mission de l'USS Copperfin est d'infiltrer la Baie de Tokyo et d'y faire débarquer une unité spéciale chargée de préparer le raid aérien de Doolittle du 18 avril 1942. L'oeil avisé du designer de zones confinées aura repéré quelques lampes à bronzer...
Opération Tirpitz (Above us the Waves - 1954)
de Ralph Thomas

La guerre n'est pas si loin que les gentils sont encore Anglais et les méchants encore Allemands. Cette fois-ci les sujets de sa Majesté s'entrainent dur pour bouter les teutons hors d'un fjord norvégien où ils ont trouvé refuge. Un des rares films où l'on voit les sous-marins de poches qui transformaient les hommes en torpilles humaines…
Le démon en eaux troubles (Hell and High Water - 1954)
de Samuel Fuller

Un Samuel Fuller en cinémascope nominé pour l'Oscar des meilleurs effets spéciaux... Que dire de plus ? Si ce n'est que les ingrédients ne manquent pas pour faire de ce film une pépite : scientifiques, diplomates, base communiste en Antarctique, ça pourrait faire trop, mais Fuller distille le tout brillament.
Le sous-marin de l'Apocalypse (Voyage to the Bottom of the Sea - 1961)
de Irvin Allen

J'ai tellement ri devant ce film que je devais le signaler. Que retiendra-t-on de ce film ? Peut-être la caf' transformée en piste de danse (dieu qu'il devait y avoir de la place ! hum, hum) ou "pire" encore, le duel entre un plongueur en pyjama et une pieuvre en caoutchouc... C'est un genre aussi cela dit.
Torpilles sous l'Atlantique (The Enemy Below - 1957)
de Dick Powell

Sûrement le film par lequel j'aurai dû commencer si je n'avais choisi l'ordre chronologique. Torpilles sous l'Atlantique est certes classique dans son scénario (un Destroyer 181 prend en chasse un sous-marin allemand) mais servi par une distribution grandiose : Robert Mitchum et Curd Jurgens. Les plus fleur bleue auront même la larme à l'oeil sur la scène finale. L'Oscar 1957 des meilleurs effets spéciaux consacre le réalisme des grenadages !
L'Odyssée du sous-marin Nerka (Run silent, run deep - 1958)
de Robert Wise

Que de grands acteurs pour ce film dont l'odeur de vengeance empeste les coursives ! Clark Gable, Burt Lancaster, Jack Warden... Le réalisme des décors n'a rien de surprenant quand on sait que dans ce film - comme pour pas mal d'autres de l'époque - la production a bénéficié d'une assistance technique de la Navy (remerciée dans le générique de fin).

Aux postes de Combat (The Bedford Incident - 1965)
de James B. Harris

Richard Widemark - également producteur du film - campe un capitaine de sous-m' traquant l'ennemi soviétique en Arctique. L'incident évoqué dans le titre anglais n'est autre que le tir par inadvertance d'un missile à tête... nucléaire... De quoi se souvenir que les sous-marins portent parfois le feu de la dissuasion. Difficile à trouver en français ou VOST.
Destination Zebra, station polaire (Ice Station Zebra - 1968)
de John Sturges

Le Pôle Nord en pleine guerre froide, une base en détresse, un sous-marin en mission de sauvetage et des méchants à l'arrivée... Film d'aventure plus que de guerre Destination Zebra réuni Rock Hudson et Patrick McGoohan. Peu d'intérêt cinématographique - sans être un navet - le film vous fait tout de même passer une bonne soirée.
Le Bateau (Das Boot - 1981)
de Wolfgang Petersen

Film allemand, sous-marin allemand, ennemi allié, on change de point de vue pour ce chef d'oeuvre sorti au cinéma en version de 1h30, mais dont la version originale tenait le spectateur en haleine pendant... 5h30 ! Chose rare, on assiste à un scène de poursuite où le commandant dirige son bateau du haut de la baignoire. Triste fin, mais excellent moment cinématographique.
A la poursuite d'Octobre Rouge (The Hunf for Red October - 1990)
de John McTiernan

Pour les béotiens, Octobre Rouge est "le" film de sous-marin. Et même si je tente de démontrer ici la richesse du genre, il reste malgré tout incontournable. Sean Connery en soviétique passant à l'ouest et Alec Bladwin en expert de la flotte au mal de mer tenace se livrent à un jeu de cache-cache palpitant... Ne pas rater la "fameuse" manoeuvre de Ivan Le Terrible !
USS Alabama (Crimson Tide - 1995)
de Tony Scott

Face à face très archétypal pour ce classique qui oppose un Second novice, Denzel Washington, à un vieux de la vieille reniflant la quille, Gene Hackman. Mais les archétypes sont parfois vendeurs et on assiste à de belles joutes verbales à l'aube de la 3e guerre mondiale (nucléaire, forcément). Les connaisseurs penseront peut-être à des Hommes d'honneur (Tom Crusie vs Jack Nosholson)
U-571 (U-571 - 2000)
de Jonathan Mostow

Une histoire sac de noeuds d'un vieux sous-marin US maquillé en U-Boot allemand afin de voler la terrible machine à crypter Enigma... Parti comme ça, ça ne pouvait que mal tourner : les marins yankee se trouvent pris aux mains de l'ennemi et - histoire d'en rajouter - bombardés par leur propre flotte. Sac de noeuds, mais sac de noeuds efficace avec un très beau Harvey Keitel.
K-19, le piège des profondeurs (K-19, The Widowmaker - 2001)
de Kathryn Bigelow

De K. Bigelow, à la sortie de ce film, on ne savait rien. Aujourd'hui, on sait qu'elle est la première femme à avoir remporté un Oscar de "Meilleur film" et de "Meilleur réalisateur" et que c'est une habituée des films de guerre. Avec K-19, elle faisait ses gammes dans les coursives du premier sous-marin nucléaire russe. Une histoire vraie. Un drame. Un drame à la russe au temps du nucléaire !
Entre les mains de l'ennemin (In Enemy Hands - 2004)
de Tony Giglio

Un pitch qui rappelle U-571 avec l'équipage de l'USS Swordfish qui, savourant une victoire toute fraîche, est attaqué par les Allemands. Les survivants seront recueillis par le sous-marin ennemi, mais avec une épidémie de méningite foudroyante, les deux équipages devront s'allier pour sortir la tête de l'eau (au sens propre !).

Voilà de quoi satisfaire vos envies de plongée. Je tâcherai de mettre à jour cette liste au fur et à mesure de mes trouvailles et visionnages. Si jamais vous trépignez d'impatience pour découvrir d'autres films, jetez un coup d'oeil à ces pages :

> sous-marin.fr, site incontournable qui rend compte d'un travail de titan : un listing de près de 300 films du genre !

> zone-sousmarins.free.fr, portail généraliste sur les sous-marins avec une filmographie complète.

> Un dossier sur les films de sous-marins, pour briller en société après avoir vu tous les films précédents !