GPS LA FIN DE L'INVENTIVITÉ (21/09/10)


_ Haaaa, la belle invention que le GPS... surtout pour les taxis et professionnels de la route. Mais voilà, la morosité s'installe de plus en plus derrière les volants quand aucune latitude n'est prise par rapport à la petit boîte qui d'un ton faussement suave vous égraine les "tournez à droite", "attention zone limitée à 50" ou "vous êtes arrivé".

La semaine dernière, j'ai pris un taxi à Paris. Soudain, je ne reconnaissais plus les grandes artères auxquelles ses confrères m'avaient habituées. Un coup d'oeil vers le chauffeur m'a fait réaliser qu'il conduisait sans GPS...

J'ai alors ressenti une très grande liberté, doublée d'une incroyable confiance avec quelqu'un qui indubitablement connaissait son métier. Cerise sur le gâteau, la course a été particulièrement bon marché, loin des flots canalisés des grandes artères.