UN PRODUIT, UNE USINE - 2 (25/08/11)



_ Après la fabrication des globes terrestres, je vous emmène dans l'usine à chewing-gum de Rabbi Jacob (le premier qui se marre de mes références cinématographiques est rayé de ma mailing-list, vous êtes prévenus).

Donc, petit tour sur une chaîne de fabrication de "chiclette" comme disent les Suisses, un bonbon qui ne date pas d'hier puisque les hommes préhistoriques mâchaient déjà de la sève de conifères, sans compter tous les peuples qui ont toujours chiqué du tabac ou d'autres feuilles.

Le chewing-gum de nos jours, c'est l'arme absolue anti-refoulement de goulot dans l'après-midi, si tant est que vous ayez mangé une saucisse à l'ail à midi… C'est aussi un peu les vacances, quand on prend l'avion et que de siège en siège on fait passer une petite boîte "parce que ça débouche les oreilles"… c'est le dessous des chaises d'école qu'il faut nettoyer toutes les fins d'année, parce qu'on-ne-parle-pas-la-bouche-pleine-et-que-la-prof-de-maths-est-terrible…

Le chewing-gum, c'est aussi un rite initiatique, une sorte de passage entre le stade bébé ("dis mon chou tu mâches bien avant d'avaler") et l'enfance où on pourra enfin aller tout seul (maman restant sur le trottoir) à la boulangerie pour acheter un Malabar et se tatouer le biceps comme les autres.

Le chewing-gum c'est un peu tout ça et beaucoup d'autres choses aussi à commencer par des chaînes de fabrication… la preuve - sérieusement - en images.