LE SEPTIÈME CIEL EN APESANTEUR (28/02/12)


_ Avec les premières réussites de la conquête spatiale, les Agences se sont demandé s’il était possible d’avoir des rapports sexuels en apesanteur afin de garantir l’équilibre des couples légitimes et mariés (les États-Unis et l’URSS/Russie restent puritaines) qui seraient embarqués sur ces voyages interstellaires.

Une superbe rumeur, exemple parfait d’un canular bien ficelé, apparait Outre-Atlantique, en avril 1996. Un document baptisé NASA 14-307-1792/STS-75-experiment n°8, jamais officialisé par l’agence américaine, rend compte de façon tout à fait circonstanciée d’une expérience prétendument menée sur le vol STS-75 de la navette Columbia du 22 février au 9 mars 1996. Il s’agissait de cataloguer les positions sexuelles à adopter pour la « continuation des relations conjugales dans l’environnement orbital en gravité zéro ». Parmi vingt positions testées, dix ont été jugées satisfaisante suivant des critères de confort et stabilité (nombres de points de prises), de plaisir (caresses et mouvements possibles) et efficacité (pénétration aisée autorisant la reproduction). C’est ainsi que le classique Missionnaire est disqualifié :
Une ceinture élastique est passée autour de la taille des deux partenaires. Les partenaires se font face à face dans la position standard du missionnaire. La pénétration fut difficile et, une fois obtenue, difficile à maintenir. Avec la ceinture passée autour des hanches, la pénétration fut facile, mais il fut difficile d’obtenir un mouvement suffisamment dynamique. Par conséquent, cette approche ne fut pas satisfaisante.
La plupart de ces positions induisant l’utilisation d’un harnais élastique afin de reproduire le contact des corps existant en gravité, le rapport ne manque pas de souligner que de telles positions pourrait séduire les astronautes adeptes du bondage et bloquer les autres. Vous êtes prévenus…


Vanna Bonta, actrice et romancière américaine, a ainsi imaginé la combinaison 2SUIT, une sorte de pyjama double qui est censé permettre les rapprochements intimes en apesanteur. A grand renfort de velcro et de tissus extensibles, la combinaison est censée offrir un juste équilibre entre un maintien des corps et une liberté de mouvement favorables aux ébats.

Mes dix derniers posts