LE CNES ET LES TAAF, UNE PHILATÉLIE DE L'EXTRÊME


_ Quand le Centre national d'études spatiales (CNES) et les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) collaborent pour une série de timbres, cela donne cinq vignettes qui doivent allier élégamment histoire et technologie, tradition et modernité, terre et espace.


J'ai eu l'immense plaisir de travailler à ces timbres ce qui m'a permis de sortir ma casquette de graphiste, quand il s'agissait de travailler les images et la maquette générale des timbres et de la bande, tout autant que celle d'ancienne journaliste en proposant des légendes inter-timbres afin de rajouter des éléments que le timbre en lui-même ne pouvait contenir.


Avec ce double niveau d'information, il s'agissait de satisfaire le personnel de terrain qui allait utiliser ces timbres, une façon pour eux dire "je suis ici" grâce à la mention systématique des coordonnées GPS des photos, que les futurs destinataires et collectionneurs qui grâce à ces quelques centimètres carrés peuvent également être du voyage.


L'emploi conjoint du noir & blanc et de la couleur sur les vignettes se veut une conciliation entre l'univers historique et traditionnel des TAAF et celui technique du CNES.


Les timbres ont été publiquement dévoilés au CNES le 4 juin 2012, tandis que l'oblitération Premier jour a eu lieu pendant le Salon du Timbre, au Parc floral, du 9 au 17 juin 2012.

_ Lire l'article de "Atout Timbres" sur la genèse de ces timbres
"Rêver plus grand… dans de petits espaces"
"Quelques photos de créateurs de timbres" sur le blog du Monde Philatélie au quotidien.