SPORTS ET ENVIRONNEMENTS VIRTUELS

Quoi de plus triste que de courir sur un tapis roulant dans une salle de sports, même avec son lecteur MP3 sur les oreilles ? Quoi de moins motivant que de pédaler sur un vélo d'appartement, même en regardant la télévision ? Quant à l'envie de ramer, elle passe vite quand il s'agit de le faire au milieu des odeurs de transpiration…

Aujourd'hui, pour des raisons physique de préservation de masse musculaire et de lutte contre l'ostéoporose, les astronautes de la Station spatiale internationale sont astreints à 2h30 de sport tous les jours dans un environnement totalement confiné, avec une atmosphère artificielle et dans une ambiance ultra-technique réputée stressante… rien qui incite à une pratique agréable.

Franck De Winne à bord de l'ISS © NASA

L'idée serait alors de jumeler les ergomètres de la Station pour permettre aux astronautes de se dégourdir les jambes tout en ayant un retour sensoriel, à commencer par une immersion dans un environnement virtuel grâce à des lunettes/casque vidéo. Ainsi, par exemple ils pédaleraient dans un sous-bois… courraient sur la plage… ou rameraient sur un étang… une expérience beaucoup plus sympathique que ce qu'ils connaissent actuellement.


Exemple de lunettes vidéo connectées à une plateforme
d'environnement virtuel © ChP




C'est dans ce sens que ICEBERG a déposé une proposition de recherche pour l'année 2013 auprès du CNES afin de tester ce dispositif lors d'une expérience de bedrest (alitement prolongé) au MEDES…

A suivre donc !!!